SE FAIRE MASSER, c’est avant tout prendre un moment pour chouchouter son corps et détendre son esprit.
Chaque muscle se relâche, les tensions se dispersent, et votre esprit peut alors s’évader, au son de la musique qui accompagne ce moment particulier.

VRAI MOMENT DE LIBÉRATION.
Votre réflexion n’est plus à vos obligations de la journée, mais à vous, à ce que vous ressentez et à ce bien-être qui vous enveloppe entièrement.
Les tensions musculaires perçues comme un désagrément ont une fonction essentielle qui est de contenir les émotions non résolues, afin que l’être ne soit pas submergé par les souffrances, les humiliations et les conflits de notre histoire personnelle.

LE MASSAGE COMME OUTIL DE COMMUNICATION

Il est parfois difficile d’exprimer ses ressentis, ses émotions, les peurs et ce qui nous angoisse. Mais si votre bouche n’arrive pas à formuler ce que vous souhaitez extérioriser, le corps lui, parle pour vous. Le massage permet de combler ce manque de communication. Le masseur va à l’aide de ses mains, pouvoir communiquer à votre corps et par ce fait, vous libérer de vos blocages émotionnels.

Tout simplement, car vos douleurs, suivant où elles sont situées, transmettent un message pour celui qui est à l’écoute et sait les décrypter. Si vous avez mal au dos ou au pied droit, cela ne va pas signifier la même chose car chaque partie du corps va être reliée à une émotion et un ressenti particulier.

LES PRINCIPAUX BIENFAITS DES MASSAGES

SE DÉTENDRE, bien manger, prendre le temps de lire, se faire masser… Nous savons tous que notre bien-être dépend de notre capacité à nous traiter avec douceur et bienveillance. Mais de la théorie à la pratique, il y a un pas, parfois très difficile à franchir.

Savoir s’occuper de soi ou se négliger dépend à la fois de notre histoire personnelle et de notre éducation

Prendre soin de soi peut également être douloureux ou impossible si c’est vécu comme une transgression. Lorsque l’on s’autorise à “aller” là où les parents se le sont interdit : se faire plaisir, prendre du temps pour soi, savoir s’écouter. Cette démarche n’est pas simple, cela demande de surmonter un sentiment de culpabilité pour sortir du schéma de répétition.

S’il est plus facile de prendre soin de soi lorsque l’on a appris à s’accepter, à s’aimer, il est aussi vrai qu’apprendre à se prodiguer des soins peut conduire à mieux s’accepter et à mieux se traiter